Prévention de la transmission des maladies infectieuses

L'émergence de la COVID-19 a rapidement mis le diagnostic au premier plan dans la lutte contre la propagation de la maladie.

L'une des principales stratégies pour réduire la transmission des maladies infectieuses consiste à les dépister rapidement afin d'en stopper la propagation silencieuse.

Au printemps 2020, les professionnels de santé, les experts et les gouvernements se sont rapidement réunis pour collaborer sur les meilleurs moyens de minimiser la transmission du SARS-CoV-2.

La propagation des infections par des personnes ne présentant aucun symptôme contribue de manière significative à la transmission continue des maladies. Une étude menée par le centre américain de contrôle et de prévention des maladies (CDC) a montré que la transmission de la COVID-19 par des personnes ne présentant pas de symptômes serait responsable de plus de la moitié de tous les cas d'infection1.

Grâce à l'utilisation de tests de diagnostic très sensibles, la capacité de détecter précocément et de manière fiable le SARS-CoV-2 chez les adultes et les enfants potentiellement infectés, peut contribuer à limiter la propagation de la maladie.

Deux technologies principales sont utilisées pour la détection du SARS-CoV-2 :

  • la PCR en temps réel ;
  • la détection de l'antigène. 

Il est important de comprendre quels sont les tests les plus appropriés à utiliser en fonction de l'objectif visé. Les deux technologies offrent des solutions précieuses dans différentes situations du parcours du patient.

Le développement rapide de solutions de diagnostic moins invasives qu'un prélèvement nasopharyngéa également permis aux patients d'effectuer un test antigénique nasal soit en auto-prélèvement sous la supervision d’un professionnel de santé, soit en autotest à leur domicile

En réduisant les contacts physiques, cette méthode de test peut contribuer à diminuer le risque d'exposition au virus pour les professionnels de santé, les communautés, les familles et les amis.

Le dépistage des maladies infectieuses par des tests sensibles, y compris pour les personnes asymtomatiques, peut contribuer à limiter la propagation de la maladie et permettre d'initier le traitement médical.

Parallèlement, le fait de diagnostiquer des infections sur la base de signes et de symptômes cliniques peut s’avérer insuffisant et entraîner une prescription inappropriée d'antibiotiques2.

La capacité d'obtenir rapidement des résultats fiables peut permettre de prendre d'emblée les bonnes décisions. 

prévention

Envie d'en savoir plus ?

L'engagement de Roche dans la lutte contre la pandémie de COVID-19

Example

La valeur du diagnostic dans le dépistage des Infections sexuellement transmissibles

Les IST ont un impact fort sur la santé des adultes et des enfants qui en sont atteints.

don du sang

La valeur du diagnostic en matière de sécurité transfusionnelle

Garantir aux patients l'accès à du sang et à des produits sanguins sûrs est une composante essentielle d'un système de santé efficace. 

Références

 

  1. Johansson MA, Quandelacy TM, Kada S, et al. SARS-CoV-2 Transmission From People Without COVID-19 Symptoms. JAMA Netw Open. 2021;4(1):e2035057. 2021 Jan 4. doi:10.1001/jamanetworkopen.2020.35057
  2. Maddy Pearson, Anne Doble, Rachel Glogowski, Stella Ibezim, Tom Lazenby, Ayda Haile-Redai, Nabila Shaikh, Ashley Treharne, Selin Yardakul, Rahel Yemanaberhan, Lucy Reynolds and Clare Chandler C.I.R. (2018) Antibiotic Prescribing and Resistance: Views from LMIC Prescribing and Dispensing Professionals. Report to World Health Organisation AMR Secretariat, available online at http://www.who.int/antimicrobial-resistance/LSHTMAntibiotic-Prescribing-LMIC-Prescribing-and-Dispensing-2017.pdf

 

Etabli en avril 2022